LA SOCIETE

La société a vu le jour en région Wallone, à Waterloo.

Dans un Business-Parc arboré de la périphérie bruxelloise, à proximité du ring extérieur de Bruxelles. Un "Business Espace" sans limites où règne le travail, la passion et l'harmonie.

Petit rappel historique (cf. Wikipédia.)

Waterloo La Sucrerie

La saga de la betterave sucrière  débute au milieu du XVIIIe siècle en Allemagne. Dans son laboratoire berlinois, le chimiste Andreas Sigismund Marggraf découvre que la betterave contient du sucre.

Le 21 novembre 1806 – jour et mois de ma naissance - constitue une date charnière pour l’économie sucrière européenne. Napoléon Ier instaure le blocus continental : toutes les marchandises anglaises sont dès lors prohibées sur le sol français. Pour compenser la soudaine pénurie de sucre de canne, l’empereur décide de soutenir activement la production de betteraves sucrières. En quelques années, de nombreuses usines de transformation sont créées.

En 1836 la Raffinerie Nationale du Sucre ouvre un chantier de construction d’une raffinerie à Waterloo. La commune compte environ 2400 habitants. Les travaux occuperont jusqu’à 500 ouvriers.

La société MALEPEIRE COMPANY a une vocation internationale...

40 années d'expérience de savoir-faire différenciés parfaitement compatible et adapté à la logique et la stratégie de MALEPEIRE COMPANY

Les futurs collaborateurs se doivent d'être des nomades exerçant leurs activités au sein de l'entreprise en même temps qu'ils parcourent les routes à la rencontre des automobilistes, des auto-stoppeurs et de nos nombreux futurs partenaires afin de tisser des liens durables et permanents.

L'intergénérationalité et la polyvalence nous guideront dans cette aventure...

La pratique de l'auto-stop étant universelle, nous nous attendons à emprunter un chemin "sablonneux, malaisé...", mais aussi, joyeux, ensoleillé...

 

 

                                             Une équipe, une famille et votre serviteur. Pierre Malé.

Dans la vie, rien n'est à craindre tout est à comprendre.... Marie Curie.