Philosophie - Bien-être - Way of life

Slow life

Comment trouver son rythme idéal ?            (vous pouvez faire la lecture avec cette musique

La première étape est de se poser. De réfléchir sur son mode de vie et de redéfinir ses priorités. On peut commencer par maîtriser ses déplacements en réduisant les zigzags qui polluent le quotidien. Il faut en moyenne un mois pour ralentir sensiblement son rythme. Le déclic s’enclenche après une prise de conscience brutale, puis les changements de vitesse se font par paliers. On se déconditionne en entamant une révolution graduée de la lenteur.

 

 

 


Et au quotidien ?


On débranche ! Sur la route, on troque la voiture pour le bus ou le train ou on fait de l'auto-stop, et, quand c’est possible, on se déplace en " Auto-stop ! ", à pied ou à vélo. En famille, on éteint son ordi les jours de congé, on évite de surcharger ses enfants d’activités extrascolaires, on prend le temps de leur raconter une histoire le soir. Côté table, on préfère les marchés locaux, les fruits et légumes de saison et les produits maison.

 



Au travail, on gagne en productivité en s’aménageant des « bulles de concentration » : on ne change pas de tâche pour une autre toutes les dix minutes, on boude Facebook et on s’accorde des pauses de réflexion propices à la création. On peut aussi négocier avec son boss une journée de télétravail dans la semaine. Pour suspendre le temps et fuir le « virtuel », on jardine, on écrit, on fait de la musique. En voyage, on opte pour le slow travel. En préférant le train et le bateau à l’avion, on abandonne guides et appareils photo et on part à la rencontre de la population. Bref, on ne consomme pas, on expérimente.

La slow life au quotidien

Se mettre à la slow life ne veut pas forcément dire entreprendre des changements de vie radicaux. Ce sont des petits actes, de petites gestes et habitudes, qui, cumulés, changent progressivement notre façon de vivre. “On ne bouleverse pas complètement sa vie avec de gros changements, ce serait trop difficile à mettre en place et à suivre sur la durée”, commente la sophrologue. Vous êtes tenté par la slow life mais ne savez pas par où commencer ? Voici quelques exemples simples d’habitudes “slow life” à adopter :

    S’offrir une balade de décompression en quittant le travail. “S’octroyer un sas de décompression à la sortie du travail et avant de retrouver sa famille permet d’intégrer tout ce qui s’est passé dans la journée. C’est un temps pour déconnecter du travail et se rendre disponible pour la vie familiale”, explique Cindy Chapelle.
    Prendre le temps de s’aérer pendant la pause déjeuner au lieu de rester enfermé ou les yeux rivés sur son ordinateur, un sandwich à la main. “S’aérer, ce n’est pas juste sortir dehors, c’est se poser et apprécier les bruits, les odeurs et les paysages de la nature. On écoute les oiseaux, les branches des arbres qui se balancent sous l’effet du vent, on respire l’herbe fraîchement coupée...”, conseille la spécialiste.
    Méditer. “Consacrer 5 à 10 minutes par jour à la méditation est un premier pas vers la slow life. Le matin, on s'assoit et on ferme les yeux pour méditer, prendre sa météo intérieure. On démarre la journée de façon plus sereine”.
    Anticiper les choses. “Se prévoir un planning la veille pour le lendemain permet de bien organiser sa journée et de ne pas se sentir débordé. Savoir ce qui nous attend évite un stress inutile le jour J”.
    Limiter notre utilisation des réseaux sociaux et prendre du recul sur les contenus qui y circulent. “Je ne cherche pas à avoir ou à faire la même chose que les autres, je me demande de quoi MOI j’ai besoin pour me sentir bien”, insiste Cindy Chapelle.

 



La slow life étant un art de vivre, elle peut s’appliquer à tous les domaines.

 

Autrement dit :

Voici une collection des définitions et des descriptions les plus simples et les plus lentes de la vie.


"Vivre lentement, c'est vivre d'une manière plus équilibrée, plus significative et plus affirmée."
"Vivre lentement est un choix de vie."
"Chaque jour, les gens vivent à un rythme effréné, ce qui leur donne l'impression que leur vie est chaotique - mais avec la lenteur, ils finissent par prendre du recul et commencent à profiter de la vie en étant conscients de la profusion sensorielle".
"La lenteur est un style de vie qui met l'accent sur les approches lentes des aspects de la vie quotidienne." -
"Ralentir le rythme de la vie moderne." -
"La vision de la lenteur de la vie est celle d'une Terre où l'humanité, en honorant et en célébrant les liens profonds qui unissent tous les peuples, les lieux et les êtres vivants, redonne en créant des communautés, des biorégions et des systèmes économiques qui se soutiennent mutuellement - et où nous combinons la sagesse du passé avec une vision pour l'avenir afin de garantir une vie équilibrée et satisfaisante pour les générations à venir ".

 




Ce que le mode de vie lent signifie vraiment

Pendant que je faisais mes recherches, j'ai commencé à voir des thèmes émerger de toutes les façons intéressantes dont les gens décrivent leurs propres versions de la vie lente :

    Vivre lentement est une philosophie de vie, un état d'esprit et d'être, une approche réflexive et un processus méthodique de la vie quotidienne.
    La lenteur de la vie est utile et épanouissante.
    Vivre lentement est nourrissant, savourer les minutes au lieu de les compter
    La vie lente est holistique, intemporelle et basée sur la sagesse et la spiritualité anciennes.
    Vivre lentement, c'est faire les cent pas, être stable et constant.
    Vivre lentement, c'est avoir une vision à long terme de sa propre vie et du monde qui l'entoure.
    Vivre lentement, c'est être bien et tout faire aussi bien que possible au lieu d'aller aussi vite que possible.
    La lenteur de la vie est consciente, intentionnelle, consciente et profonde.
    Vivre lentement est un mode de vie organique et naturel

Marché de Papeete


    Vivre lentement, c'est l'équilibre, la facilité, la santé mentale et un faible stress.
    Vivre lentement, c'est se connecter avec soi-même, avec ceux qui nous entourent et avec le monde.
    La lenteur de la vie est contre-culturelle parce qu'elle va à l'encontre de la norme selon laquelle "plus vite c'est mieux".
    La lenteur de la vie ne traite pas tout ce qui est jetable dans la vie comme étant jetable
    La lenteur de la vie, c'est lutter contre l'état actuel de l'activité et de la "pauvreté temporelle".

 

 

 

http://www.poulpstory.com/tag/slow%20life/

https://www.sloww.co/slow-living-101/

https://www.energivores.tv/videos/les-hors-saison/

 

https://www.dossierfamilial.com/famille/couple/quitter-la-ville-pour-vivre-a-la-campagne-341802

https://www.canalvie.com/sante-beaute/bien-etre/articles-bien-etre/tout-abandonner-pour-aller-vivre-a-la-campagne-1.1369035

 

https://www.manager-go.com/blog/gestion-des-ressources-humaines/vous-avez-dit-professionnellement-instable